EUX PRÉSIDENTS x Épisode Numéro 14 Michel SEYT

 

 

 

AUDIENCE #4

 

 

Ils font, façonnent ou bousculent notre paysage économique et entrepreneurial…

Ils s’impliquent dans la vie de la cité pour promouvoir et porter leurs idées…

Pour ADEKWA et AUDIENCE, ils livrent leurs pensées et leurs projets présidentiels…

 

 

Épisode #14 : Michel SEYT

 

 

ADEKWA Avocats Lille - Eux Présidents - Michel SEYT

Michel Seyt est président de la Fédération Nationale des Transports de Voyageurs (FNTV)

 

 

Moi, président de la Fédération Nationale des Transports de Voyageurs, je demande au prochain président de la République de libérer les entreprises des normes et démarches administratives qui étouffent les entrepreneurs français et les placent dans une situation qui les empêchent de développer leurs activités au rythme où ils le souhaiteraient. L’économie en général, et en particulier le secteur du transport routier de voyageurs, souffre de la complexité et du nombre d’obligations et de contraintes auxquelles doivent se soumettre nos chefs d’entreprises. Au lieu de consacrer leur énergie à imaginer des solutions pour que leurs clients bénéficient d’offres de service de qualité, attractives et compétitives, nos chefs d’entreprises sont écrasés par la bureaucratie administrative, fiscale, sociale et comptable.

Les entreprises françaises meurent de cette paperasserie inutile. La création de portefeuilles ministériels consacrés à la simplification administrative montre que l’Etat à conscience du bridage opéré par sa propre administration sur l’économie française. Malgré l’existence de ces ministres, les normes continuent d’augmenter.

Plutôt que la création d’un secrétariat d’Etat gadget, je propose que chaque ministre soit tenu d’opérer des simplifications au sein de son périmètre ministériel afin de libérer l’économie.

 

Moi, président de la Fédération Nationale des Transports de Voyageurs, je souhaite que le prochain président de la République facilite la création d’emplois en simplifiant le code du travail, en allégeant les charges qui pèsent de manière de plus en plus lourde sur les entreprises et surtout revienne sur la réforme de la pénibilité.

Il est scandaleux de laisser penser que le travail est quelque chose de pénible qui pèse sur la vie active de nos salariés alors que le travail est une source de liberté pour toutes les personnes qui ont la chance de ne pas être en situation de chômage. Sous le prétexte de protéger les salariés et sous couvert d’égalité, l’Etat incite les salariés à considérer aujourd’hui qu’ils doivent être  » indemnisés  » par le simple fait qu’ils exercent une activité !

Le transport de voyageurs est l’un des rares secteurs en France dans lequel la création d’emplois est parmi les plus dynamiques chaque année. La loi pour la croissance, l’activité et l’égalité des chances en 2015 a constitué une formidable opportunité pour libérer nos entreprises de l’étau qui pesaient sur elles du fait de l’interdiction de transporter des passagers en France sur de longues distances. Bien que ne constituant pas le cœur d’activité de nos entreprises, cette réforme a permis d’insuffler une nouvelle énergie, source de développement économique.

 

Moi, président de la Fédération Nationale des Transports de Voyageurs, je demande au futur président de la République d’arrêter d’empiler les normes et de faire confiance aux chefs d’entreprises qui contribuent en toute responsabilité à faire vivre l’économie française.

 

 

Michel SEYT

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

ADEKWA Avocats

Cabinet d’avocats

Lille  –  Roubaix  –  Douai  –  Valenciennes  –  Cambrai  –  Bordeaux