EUX PRÉSIDENTS x Épisode Numéro 15 Antoine JOUTEAU

 

 

 

AUDIENCE #4

 

 

Ils font, façonnent ou bousculent notre paysage économique et entrepreneurial…

Ils s’impliquent dans la vie de la cité pour promouvoir et porter leurs idées…

Pour ADEKWA et AUDIENCE, ils livrent leurs pensées et leurs projets présidentiels…

 

 

Épisode #15 : Antoine JOUTEAU

 

 

ADEKWA Avocats Lille - Eux Présidents - Antoine JOUTEAU

Antoine Jouteau est directeur général du Bon Coin

 

 

Moi Président, je soutiendrai l’écosystème numérique français et j’appellerais au « patriotisme numérique ». En dix ans d’existence et près de 500 salariés, leboncoin c’est un Français sur trois qui se connecte chaque mois et près d’un million d’annonces qui sont déposées chaque jour sur notre site internet ; pas seulement par les particuliers puisque 500 000 professionnels utilisent également leboncoin pour vendre, acheter ou recruter. Des champions numériques français comme leboncoin, il faut les protéger. En 2015, leboncoin a payé cinq fois plus d’impôts que Google, Facebook Amazon et Apple en France. Nous avons contribué en France aux charges publiques à hauteur de trente millions d’euros d’impôt sur les sociétés et de vingt millions d’euros de charges sociales. Je serai pour une égalité fiscale pour tous les acteurs du numérique, en France et en Europe afin d’éviter la concurrence déloyale, notamment avec les géants américains. Je garantirai une stabilité réglementaire qui sécurise l’avenir des investissements et du développement des acteurs du numérique afin de pas casser la dynamique de croissance. Et je créerai les conditions de la compétitivité pour les acteurs de l’économie numérique.

 

Moi Président, je serai pour un marché de l’emploi plus efficace. Je soutiendrai les nouvelles solutions, favoriserai le décloisonnement et soutiendrai le meilleur des initiatives privées et publiques. Des plateformes innovantes, comme leboncoin, deviennent des réelles opportunités pour faire matcher toujours mieux l’offre et la demande d’emploi.

Elles bousculent le marché de l’emploi et obligent les acteurs à s’interroger sur leur efficacité, à repenser les usages. En ce sens, ces plateformes contribuent à dynamiser le marché de l’emploi, elles démultiplient les chances de trouver ou de pourvoir un emploi. Je favoriserai un dialogue constructif et des modalités de collaboration entre ces nouveaux acteurs et le service public pour unir les compétences pour la lutte contre le chômage.

 

Moi Président, je soutiendrai l’économie collaborative en favorisant son esprit initial qui est positif et basé sur le bon sens. La  » France du Bon Coin  » comme on peut l’appeler cherche à partager, à faire des économies, à consommer de façon plus raisonnée, à être utile, à proposer ses services et à mieux organiser le  » vivre ensemble « . C’est un véritable phénomène social que les français se sont approprié. Je serai favorable aux initiatives qui permettront un cadre loyal, équitable et juste pour cette économie collaborative et qui favorisera le pouvoir d’achat des français.

Ma priorité sera de préserver le consommateur et de m’assurer que les plateformes contribuent, notamment fiscalement, à l’économie nationale. J’empêcherai une lourdeur administrative exacerbée ou à des mesures restrictives conduites par la peur et qui étoufferait ce nouveau pan de notre économie.

 

 

Antoine JOUTEAU

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

ADEKWA Avocats

Cabinet d’avocats

Lille  –  Roubaix  –  Douai  –  Valenciennes  –  Cambrai  –  Bordeaux