EUX PRÉSIDENTS x Épisode Numéro 35 Ghislain HANICOTTE

 

 

 

AUDIENCE #4

 

 

Ils font, façonnent ou bousculent notre paysage économique et entrepreneurial…

Ils s’impliquent dans la vie de la cité pour promouvoir et porter leurs idées…

Pour ADEKWA et AUDIENCE, ils livrent leurs pensées et leurs projets présidentiels…

 

 

Épisode #35 : Ghislain HANICOTTE

 

 

ADEKWA Avocats Lille - Eux Présidents - Ghislain HANICOTTE

Ghislain HANICOTTE est un des associés-fondateurs du cabinet ADEKWA Avocats

 

 

 

 

Moi, Président, à défaut d’être normal, je promettrais d’être singulier. Singulier pour que le citoyen le soit également, ou le reste.

 

 

Moi, Président singulier, avant même la poignée de mains élyséenne du Président François Hollande, et avant même qu’il ne me confie ce qui serait encore secret (je n’ai jamais compris que cette passation puisse se faire en vingt minutes), je programmerais, rien que pour moi, un rendez-vous sophrologique. Le président de la République, plus que quiconque, se doit d’être à l’écoute et prendre soin des autres. Cela exige, au préalable, et au risque de se perdre, de prendre soin de soi.

 

 

Moi, Président singulier, j’ajouterais au Code pénal la contravention du mensonge public. La juste information du citoyen ne souffre d’aucune inexactitude dans la mesure où le citoyen fait a priori confiance à ce qu’il entend pour réfléchir et agir. Toute personne exerçant une fonction « politique », « journalistique » ou de « service public » sera tenue de ne rapporter que la vérité des faits et des chiffres dès lors qu’elle utilisera un support médiatique, et ce, sous peine d’avoir à se taire à jamais. Ainsi, avec moi, Président singulier, chacun restera libre de se mentir à lui-même, mais uniquement dans la sphère privée.

 

 

Moi, Président singulier, j’instituerais enfin dans le cadre d’un Ministère nouveau dit des « Affaires courantes », l’exception de dérogation. C’est-à-dire, autoriser la « dérogation par exception » lorsque le cas d’espèce le justifie et que nul citoyen ne s’en trouve lésé. Et dans le même temps, rendre systématiquement les choses plus simples, autant que faire se peut.

 

 

En réalité, faire « un choc de simplification »…mais pour de vrai cette fois !

 

 

 

 

Ghislain HANICOTTE

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

ADEKWA Avocats

Cabinet d’avocats

Lille  –  Roubaix  –  Douai  –  Valenciennes  –  Cambrai  –  Bordeaux