Interview x Thierry DEREZ

[ Secrets de Dirigeants   –   Épisode 3/4 ]

 

 

 

« Et si le travail était simplement la contribution de chacun à la vie de tous ?  »

 

 

 

 

ADEKWA Avocats image twitter Thierry Derez

Thierry Derez est président-directeur général du groupe Covéa (Maaf, MMA, GMF) depuis 2008

 

 

 

|  propos recueillis par Victor MOLLET, Dircom ADEKWA Avocats  |

Directeur de la Rédaction d’AUDIENCE

 

 

 

Quelle est votre définition de la réussite ?

La réussite est une notion polymorphe et subjective. Je retiendrais volontiers la réalisation d’une entreprise qui perdure, permet l’accueil de talents et  de volontés pour un projet de long terme.  Au titre des clés du succès, deux ingrédients finalement assez rares : le courage et la patience.

 

 

Quelles sont les caractéristiques essentielles de votre management ?

Je m’efforce d’écouter, pour comprendre et in fine transmettre.

 

 

Le management d’aujourd’hui est-il différent de celui d’hier ?

Une différence cardinale vient du rapport au temps. Notre époque est dans la griserie de l’immédiateté, du fameux « temps réel ». Cette nouvelle ivresse, pas toujours joyeuse, doit être pondérée. Le tri entre l’important et l’urgent est de plus en plus délicat.

 

 

Quelle définition donneriez-vous au mot « travail » ?

Et si le travail était simplement la contribution de chacun à la vie de tous ? Il me semble que la pénibilité ne se limite pas à une sensation du lundi matin… À ce titre, on peut invoquer le fond culturel : de la malédiction divine frappant Adam jusqu’à l’étymologie latine « tripalium »  opposé à « l’otium », caractéristique des hommes libres à Rome.

Le sentiment de pénibilité serait peut-être atténué si le travail ne se concevait pas comme un simple « gagne-pain » mais plutôt au regard de son intérêt pour autrui …

 

 

Quel message délivrez-vous à un collaborateur qui rejoint votre équipe ?

Qu’il ou plus souvent elle,  entre dans un groupe qui pratique une grande variété de métiers.

Ainsi ses talents et sa curiosité trouveront matière à s’exprimer dans la bonne humeur.

 

 

Quels conseils donneriez-vous à un jeune qui souhaite créer son entreprise ?

Avoir nourri en amont une réflexion profonde et la plus exhaustive possible, être opiniâtre sans entêtement et savoir être patient et souriant.

 

 

Quelle disposition particulière aimeriez-vous inscrire dans le code du travail ?

Aucune.

 

 

Votre entreprise a-t-elle souvent recours à la justice ? Quel est votre sentiment sur son fonctionnement ?

L’assurance c’est le chiffre et le droit. Chacun des deux termes a autant d’importance. Nous sommes donc de gros consommateurs de l’activité judiciaire.

Si l’on compare la justice en France avec ce qui se rencontre dans d’autres pays, il me paraît que nous n’avons pas à rougir.

Un vœu toutefois : que la prise en compte des incidences économiques soit mieux intégrées.

 

 

Quels sont les combats prioritaires actuels que vous menez au sein de  votre entreprise ?

L’adaptation permanente et coûteuse à une réglementation trop souvent surabondante et de ce fait pouvant entraîner un risque de déresponsabilisation qui conduit lentement mais sûrement à la démotivation.

 

 

Quelle est la décision entrepreneuriale dont vous êtes le plus fier ? À l’inverse, quelle est votre déception la plus prononcée ?

Le recrutement et la formation des personnes qui composent le comité exécutif du groupe. Le pourquoi de cette réponse tient à ma conviction que les réalisations d’une équipe de femmes et  d’hommes sont les plus gratifiantes.

La déception tient à l’inscription dans la Constitution Française du principe de précaution, une mesure de défiance, quelque peu irrationnelle, à l’égard du progrès et de la science, véritables moteurs de l’amélioration de la condition humaine.

 

 

Pour conclure, quelle anecdote, bonne nouvelle, idée novatrice ou bouffée d’oxygène aimeriez-vous partager ?

Une bonne nouvelle : notre démographie ! Avoir des enfants est un gage d’espoir et de confiance et apporte le meilleur démenti aux ronchons !  

 

 

 

 

 

 

Proust Manager

Si votre management était…

 

Un livre

L’Odyssée

 

Une musique

« Carmen »

 

Un film

Nous nous sommes tant aimés

 

Un personnage historique

Octave

 

Un objet

Un échiquier

 

Une citation

« Festina Lente »

 

Un mot

Continuer

 

 

 

 

 

AUDIENCE #6 by ADEKWA Avocats 03

AUDIENCE #6

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

ADEKWA Avocats

Cabinet d’avocats

Lille  –  Douai  –  Valenciennes  –  Bordeaux