Quelles sont les différences entre avocat et notaire ?

Dans quel cas doit-on recourir aux services d’un avocat ou d’un notaire ?

Selon les cas pratiques rencontrés, on ne fait pas appel au même professionnel. Par exemple, pour les affaires de famille on se marie devant un notaire mais c’est un avocat qui nous défend en cas de divorce. Dans le cas d’une donation d’argent ou de la vente des parts d’une société cotée, il est préférable de faire appel à un avocat pour limiter les frais. Enfin lors de la cession de parts de SCI, le notaire comme l’avocat peuvent intervenir pour encadrer le projet.

Doit-on se faire accompagner d’un avocat ou d’un notaire dans le cadre d’une succession ?

Dans la plupart des cas de succession, faire appel aux services d’un notaire suffit dans le sens où il est habilité à rédiger les actes dans le respect des droits de chacun des héritiers, qu’il s’agisse de particuliers ou de sociétés. En revanche, dès lors qu’un conflit survient entre les héritiers à propos de la succession, il est recommandé de se faire défendre par un avocat en complément de l’intervention du notaire.

Pour l’achat d’un fond de commerce, faut-il faire appel à un avocat ou à un notaire ?

Lors de la cession d’un fonds de commerce, il est courant de faire appel aux services d’un notaire qui rédige l’acte notarié relatif à la vente. S’il est nécessaire de renforcer la légitimité de l’acte, on fait en complément appel à un avocat pour contresigner l’acte sous seing privé. Ainsi, l’avocat se porte garant du fait que le vendeur comme l’acheteur du fond de commerce sont au fait de tous les enjeux de l’acte.
Si vous désirez faire appel aux services d’un avocat expert en droit de l’immobilier, les équipes d’ADEKWA Avocats se tiennent à votre disposition.

Découvrez la suite de notre série “Nos réponses à vos questions sur le métier d’avocat” en accédant à la page Questions générales sur le rôle de l’avocat